Les experts

MEDECINS

Guy Vallancien

Guy Vallancien est chirurgien, membre de l’Académie nationale de médecine. Professeur d’urologie à l’Université Paris-Descartes, c’est un spécialiste en cancérologie chirurgicale mondialement reconnu.

Auteur de nombreuses publications scientifiques, il a conseillé plusieurs ministres de la santé (Jean-François Mattei, Xavier Bertrand, Roselyne Bachelot-Narquin) et réfléchit sur le thème de l’organisation des soins dans le cadre de la Convention on Health Analysis and Management (CHAM) qui réunit, depuis 2009, des experts et décideurs de premier plan en matière de santé.

En 2017, il est l’auteur de Homo Artificialis, plaidoyer pour un humanisme numérique (Éditions Michalon) après avoir publié La médecine sans médecin ? Le numérique au service du malade (Éditions Gallimard, 2015).


Yves Charpak

Yves Charpak est médecin de santé publique et épidémiologiste. Il est co-fondateur d’un partenariat international de conseil et d’évaluation des systèmes de santé, YesWeKnow. Il est également vice-président de la Société française de santé publique et vice-président du CORSEC Santé (comité d’orientation stratégique) d’Expertise France.

Il a successivement été chercheur à l’INSERM, conseiller du directeur de l’OMS pour l’Europe, représentant de l’OMS auprès de l’Union européenne, directeur des affaires internationales de l’Institut Pasteur, directeur des études et de la prospective à l’Établissement français du sang, membre du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) et du Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie (HCAAM) au ministère de la Santé.

Auteur de nombreux articles scientifiques et d’information, dans des journaux médicaux et de santé publique, en France et dans le monde, il a publié avec Marc Danzon, Notre santé dans l’arène politique mondiale (Éditions Belin, 2016).


Albert Cohen

Albert Cohen est radiologue, AIHP, lauréat de la faculté de médecine de Paris. Il est président du Groupement pour l’essor et la promotion de l’imagerie médicale et membre de la Société française de Radiologie et de la Radiological Society of North America. Il a été pendant plus de 20 ans et jusqu’en 2015 membre du conseil d’administration et vice-président du Syndicat des radiologues de Paris.

Il est membre du réseau Gynecomed et a été vice-président du Réseau de santé périnatal Paris Nord. Il est également second lecteur à l’Organisation du dépistage des cancers du sein à Paris (ADECA 75).


SOCIOLOGUES

Michel Maffesoli

Michel Maffesoli est sociologue, professeur émérite à l’université Paris-Descartes, membre de l’Institut universitaire de France, directeur du Centre d’études sur l’actuel et le quotidien, directeur du Centre de recherche sur l’imaginaire, administrateur du CNRS et membre de l’Académie européenne des sciences et des arts. Il est également professeur invité à des conférences et dans de nombreuses universités dans le monde.

Il est par ailleurs fondateur et ancien directeur de Sociétés, revue internationale des sciences humaines et sociales, et président d’honneur des Cahiers européens de l’imaginaire.
Sa bibliographie compte de nombreux ouvrages traduits dans plusieurs langues, dont Le réenchantement du monde, Une éthique pour notre temps (Éditions La Table Ronde, 2007) et Iconologies, Nos idolâtries post-modernes (Éditions Albin Michel, 2008).

Il est également lauréat du Prix de l’Essai André Gautier pour Au creux des apparences et du Grand Prix des Sciences Humaines de l’Académie Française pour La Transfiguration du Politique.


Edgar Morin

Edgar Morin est philosophe et socio-anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS. Il a fondé en 1960 avec Roland Barthes et Georges Friedmann le CECMAS, laboratoire qui devient en 2008 le Centre Edgar Morin (EHESS/CNRS).

Auteur d’une cinquantaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues, docteur honoris causa de plus de 30 universités de par le monde, Edgar Morin a présidé l’Agence européenne pour la culture (Unesco) et fondé l’Association pour la pensée complexe, dont il est l’actuel président.

Dans son œuvre majeure, les six volumes de La Méthode (Éditions Le Seuil, 1977-2004), de même que dans ses ouvrages les plus récents (Penser global, Éditions Robert Laffont, 2015 ; La connaissance, le mystère, le savoir, Éditions Fayard, 2017) ou encore dans ses engagements citoyens, en particulier pour l’écologie ou l’éducation (Science avec conscience, Éditions Fayard, 1982 ; Terre-Patrie, Éditions Le Seuil, 2010 ; La Voie, Éditions Fayard, 2011 ; Enseigner à vivre, Éditions Actes Sud, 2014), il s’oppose à la séparation entre les savoirs scientifiques, humanistes et esthétiques au profit d’une approche rigoureuse et dynamique susceptible de penser la complexité comme réalité, comme savoir et comme défi contemporain.


CHERCHEURS

Daniel-Philippe de Sudres

Daniel-Philippe de Sudres est chercheur en neurosciences cognitives expérimentales, spécialiste de neuroconnectique, conférencier et écrivain. Son travail de recherche collabore, complète et s’intègre à divers projets multidisciplinaires.

Il a développé une réflexion ténue au sujet du transhumanisme et des questions éthiques, psychosociologiques, neurobiologiques et biotechnologiques que la naissance des « transhumains » suscite.

Il est l’auteur notamment de Que feriez-vous s’il vous restait une heure à vivre ? (Éditions Instant Présent, 1999) et de Nous en 2030, Lorsque naîtra le postcapitalisme transhumaniste (Éditions K.-M. de Sudres / Presses de l’Avenir, 2016).


ASSOCIATIFS

Didier Coeurnelle

Didier Coeurnelle est vice-président de l’Association Française Transhumaniste Technoprog, co-président de l’association Heales (Healthy Life Extension Society) et juriste dans une administration belge compétente en matière de sécurité sociale. Il intervient également lors de nombreuses conférences.

Il publie la lettre d’information La mort de la mort et est l’auteur du livre Et si on arrêtait de vieillir ! : Réalité, enjeux et perspectives d’une vie en bonne santé beaucoup plus longue (FYP Éditions, 2013) et de Technoprog, Le transhumanisme au service du progrès social (FYP Éditions, 2016) avec Marc Roux, président de l’Association Française Transhumaniste Technoprog.

Depuis plus de 30 ans, il milite dans des mouvements écologistes et sociaux progressistes. Il se définit comme un activiste du social essayant de promouvoir l’égalité et la solidarité à tous les niveaux.